Conseils utiles

Le début du travail - causes, précurseurs, signes

Le site fournit des informations de référence à des fins d'information uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la surveillance d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Introduction Comment reconnaître l'apparition du travail?

Beaucoup de femmes enceintes s'interrogent souvent sur la date à venir. accouchementet les femmes qui doivent accoucher pour la première fois sont particulièrement inquiètes. En règle générale, ils craignent avec le temps de ne pas reconnaître la naissance qui a commencé et de les confondre avec un malaise temporaire. Dans de nombreux cas, aider à résoudre ces troubles aidera une femme à surveiller de près les changements qui se produisent dans son corps.

Dès 38 semaines, la période prénatale commence, au moment où apparaissent les premiers précurseurs du travail et les premières contractions (à la fois irrégulières). De telles contractions apparaissent irrégulièrement et elles passent après un changement de position du corps ou un bref repos. Chez les femmes primogènes, de telles contractions de l’utérus à l’entraînement peuvent durer cinq ans et, dans certains cas, plusieurs jours avant l’accouchement. Lorsqu'elles apparaissent, vous n'avez pas à vous inquiéter et à vous rendre d'urgence à l'hôpital, mais la future mère doit informer son médecin, ses proches et ses amis de ces modifications corporelles.

Lorsque les premiers signes de fuite ou de décharge de liquide amniotique apparaissent, pouvant indiquer le début du travail ou un travail prématuré, la femme doit immédiatement informer le médecin ou se rendre seule dans un établissement médical pour décider de son hospitalisation.

Si une femme a appris à reconnaître les contractions d’entraînement, elle saura les distinguer dès le début du travail, ou de véritables contractions. Ces sensations sont difficiles à confondre avec tout autre symptôme, car elles sont caractérisées par la périodicité et le rythme. Par exemple, un combat dure 20-30 secondes, puis une pause de 20 minutes se produit - elle se répète plusieurs fois de suite et les intervalles de temps sont presque inchangés.

Au début des douleurs de l'accouchement, la femme qui accouche ou ses proches doivent informer le médecin du début de l'accouchement, appeler une ambulance ou se rendre seuls à la maternité.

Raisons du début du travail

Au début de l'accouchement, de nombreux processus complexes se déroulent dans le corps d'une femme enceinte, qui, étant étroitement interconnectés, constituent le début d'un tel acte réflexe en tant que travail.

La principale raison du début du travail est la capacité de l’utérus à naître et la maturité du fœtus.

Prêt pour la naissance de l'utérus:

  • gagner suffisamment de masse et de taille,
  • son système neuromusculaire est prêt pour l'activité contractile,
  • le placenta mûrit complètement.

2 ou 3 semaines avant le début du travail, l'utérus est libéré d'un excès d'une partie des fibres nerveuses. Cela réduit la douleur pendant l'accouchement et augmente la contractilité des parois de l'utérus.

Le processus de déclenchement du travail est influencé par plusieurs facteurs:

  • neuro-réflexe - en raison d'une diminution de l'excitabilité du cerveau, d'une augmentation de l'excitabilité de la moelle épinière et d'une augmentation de la sensibilité des fibres du muscle utérin à l'ocytocine, une augmentation de l'activité contractile utérine est produite,
  • hormonal - en fin de grossesse, la production de progestérone diminue et la production d'un complexe d'œstrogènes augmente, ce qui stimule le début du travail,
  • neurohumoral - en fin de grossesse, le corps de la femme intensifie la synthèse d’oxytocine, de prostaglandines, de sérotonine et d’autres substances bioactives, qui augmentent la sensibilité de l’utérus aux substances qui provoquent une contraction active de ses muscles,
  • bioénergie - une quantité suffisante de substances (glycogène, ATP, composés du phosphore, électrolytes et oligo-éléments) s’accumule dans le corps de la mère, ce qui permet à l’utérus de développer une activité contractile accrue,
  • Mécanique - un utérus mûr perd sa capacité d'étirement et, en réponse à l'activité motrice du fœtus et à l'augmentation du niveau des hormones de l'action de l'ocytocine, il commence à se contracter activement.
  • trophique et métabolique - l'accumulation dans le corps du fœtus affiné de certains produits vitaux entraîne son mouvement actif, et des processus dégénératifs dans le placenta affiné et la maturation complète des fibres musculaires utérines contribuent au déclenchement du travail.

La principale importance dans la formation de tous les mécanismes du début de l'accouchement est l'état du système nerveux de la femme en travail d'accouchement, puisque c'est elle qui assure que l'utérus est prêt pour l'accouchement naturel.

Tous les facteurs ci-dessus, étant en relation étroite, contribuent à l'apparition de contractions, qui sont remplacées par des tentatives et aboutissent à l'expulsion du fœtus de l'utérus et à la naissance du placenta.

Les pionniers de la naissance

Les précurseurs de l'accouchement sont un ensemble de signes indiquant le début imminent d'un travail actif. Il y a beaucoup de précurseurs du début de l'accouchement, mais pour chaque femme, leur combinaison est individuelle et dépend des caractéristiques de l'organisme de la future mère.

  • Prolapsus de l'abdomen.
    Un tel changement, déterminé extérieurement par un léger déplacement de l'abdomen de haut en bas, est individuel pour chaque femme enceinte et peut ne pas toujours être observé indépendamment. Chez les femmes primipares, ce précurseur peut apparaître 2 à 4 semaines avant le jour de la naissance et chez les femmes multipares plusieurs jours avant ou juste avant la naissance.
  • La démarche change.
    La nature de la démarche change après la baisse de l'abdomen. Une femme commence à se dandiner à cause de la pression exercée par la tête du bébé sur les os du bassin et du bas de l’utérus.
  • Changements dans le schéma de la miction et des selles.
    Abaisser l'abdomen peut entraîner une augmentation de la miction ou de l'incontinence urinaire, car l'utérus commence à exercer plus de pression sur la vessie. L'effet mécanique d'une grossesse utérine sur la paroi intestinale peut provoquer une constipation et, dans certains cas, une diarrhée, plusieurs semaines ou jours avant l'accouchement.
  • Changement dans la nature de la sortie du tractus génital.
    Les pertes vaginales sous l'influence de changements hormonaux deviennent plus abondantes et plus fluides. Dans certains cas, un obstétricien effectue un test spécial pour exclure les pertes de liquide amniotique.
  • Départ du bouchon muqueux.
    Cet annonciateur d'accouchement peut survenir 2 semaines avant la naissance et quelques heures avant le début. Dans certains cas, le bouchon muqueux ne part pas entièrement, mais par petites portions. En pratique, ce symptôme ressemble à une décharge de pertes vaginales (parfois avec un mélange d'une petite quantité de sang). Une femme enceinte devrait informer son obstétricien-gynécologue de la décharge du bouchon muqueux du bouchon de liège.
  • Diminution du poids corporel de la future mère.
    Quelques jours avant l'accouchement, une femme enceinte peut remarquer qu'elle pèse 1 à 2 kg de moins. Cette perte de poids peut s'expliquer par l'élimination des excès de liquide du corps sous l'influence de modifications du fond hormonal.
  • Réduire le nombre de mouvements fœtaux.
    Le fœtus, quelques semaines avant la naissance, bouge moins souvent. Cela est dû à sa croissance rapide. Le futur bébé se presse dans la cavité utérine et ses mouvements sont difficiles.
  • Combats de formation.
    Plus près de la date de naissance, l'utérus commence à devenir de plus en plus tonique, ce qui se traduit par la sensation de combats d'entraînement. Elles diffèrent des douleurs du travail par un certain nombre de caractéristiques: courte durée, irrégularité, douleur faible (rappel de la douleur pendant la menstruation), disparition spontanée après un changement de position corporelle ou de repos.
  • Manifestation de l'instinct de "nidification".
    Quelques jours et même quelques heures avant l'accouchement, de nombreuses femmes commencent à préparer leur foyer pour la prochaine naissance d'un enfant. Ces actions peuvent s'exprimer par le fait qu'une femme commence à nettoyer soigneusement, à se laver et peut même commencer les réparations.
  • Changements cervicaux.
    Seul un obstétricien-gynécologue peut observer un tel annonciateur d'une naissance imminente lorsqu'il examine une femme sur une chaise gynécologique. Sous l'influence des hormones œstrogènes, le col de l'utérus est raccourci de 38 semaines et devient plus élastique. Le pharynx externe du col utérin commence à s'ouvrir avant le début des douleurs de l'accouchement.

Les personnes qui accouchent chez les femmes primipares et multipares ont leurs propres caractéristiques.

Signes du début du travail

Les signes fiables du début du travail sont:
1. Les contractions
2. Écoulement de liquide amniotique.

Ces deux signes indiquent toujours le début du travail et chaque femme enceinte doit savoir comment elle se déroule.

Vrai, ou douleurs de travail sont appelées contractions des fibres musculaires de l'utérus, qui se produisent avec une périodicité régulière, et qu'une femme ne peut pas contrôler. C'est ce symptôme qui indique le moment du début du travail.

Les premières vraies contractions sont accompagnées de sensations douloureuses mineures, que la plupart des femmes comparent à la douleur pendant la menstruation. La douleur est tolérante et peut être administrée dans le bas du dos ou localisée dans le bas de l'abdomen. La plupart des femmes en travail commencent à ressentir des contractions la nuit. Certaines femmes disent que l'utérus est «caillouteux» pendant la douleur du travail, c'est-à-dire que si une femme en travail pose une main sur son ventre pendant le travail, elle peut sentir un utérus dur et tendu.

Vous pouvez déterminer la vérité des contractions à l'aide d'un chronomètre. Leur périodicité et leur apparition constante, qui ne sont pas éliminées en changeant la position du corps, en prenant un bain chaud ou en se détendant, indiquent le début du travail.

Au début, les contractions se produisent toutes les demi-heures (parfois plus souvent). À chaque combat, la femme en travail commence à ressentir non seulement des douleurs, mais aussi des contractions rythmiques des muscles de l'utérus. Progressivement, les contractions deviennent plus perceptibles et leur fréquence, leur durée et leur intensité augmentent. À chaque combat, le liquide amniotique et la tête du fœtus se pressent au bas de l'utérus, provoquant une ouverture progressive du col de l'utérus.

Liquide amniotique

Au cours du travail classique, l'épanchement du liquide amniotique se produit après l'ouverture du col de l'utérus jusqu'à 3 à 7 cm.Sous pression du fœtus, la membrane amniotique se rompt et une partie du liquide amniotique s'écoule.

Une femme en couches, avec un jet d'eau classique, peut sembler avoir uriné involontairement. Dans certains cas, l'eau est déversée progressivement, par petites portions. Dans ce cas, une femme peut remarquer l'apparition de taches humides sur ses sous-vêtements ou sa literie et ressentir des sensations telles que la séparation des écoulements vaginaux ou menstruels.

Parfois, le liquide amniotique peut s'écouler avant les contractions régulières et la dilatation cervicale, ou beaucoup plus tard que l'ouverture complète du pharynx utérin. Ces conditions ne signifient pas toujours que la pathologie de la naissance ou du fœtus seront observées, mais les gynécologues utilisent généralement diverses tactiques spéciales pour la poursuite du travail afin d'éviter d'éventuelles complications.

Contractions au début du travail

Les obstétriciens-gynécologues distinguent trois phases de douleurs de l'accouchement:

Phase initiale (cachée):

  • durée du combat - 20 secondes,
  • la fréquence des contractions est de 15-30 minutes,
  • ouverture de l'utérus - 0 ou jusqu'à 3 cm.

La durée de la phase initiale est de 7 à 8 heures.

Phase active:

  • la durée du combat est de 20 à 60 secondes,
  • la fréquence des contractions est de 2 à 4 minutes,
  • ouverture de l'utérus - 3-7 cm.

La durée de la phase active est de 3 à 5 heures. C'est généralement dans cette phase que le liquide amniotique est versé.

Phase transitoire (transitoire):

  • durée du combat - 60 secondes,
  • la fréquence des contractions est de 2-3 minutes,
  • ouverture de l'utérus - 7-10 cm.

La phase de transition dure d'une demi-heure à une heure et demie.

Les douleurs d'accouchement surviennent au cours du premier stade du travail (période de divulgation).

La naissance des primipares

Des signes précurseurs d'accouchement peuvent survenir une à deux semaines avant l'accouchement et plusieurs jours avant leur début. La plupart des gynécologues-obstétriciens estiment que l'apparition de deux ou trois précurseurs même de l'accouchement est l'occasion de consulter un médecin.

Les signes d'activité du travail, tels que les contractions et l'écoulement de liquide amniotique, signalent de manière plus fiable le début du travail. Habituellement, si la naissance a lieu selon le scénario classique et si la femme en travail n'a pas de prédisposition à une naissance rapide et prématurée, la période de travail et l'écoulement de l'eau prennent plus de temps chez les primipares que chez les multipares (environ 8 à 11 heures). Cela est dû au fait que le canal de naissance n'a pas encore connu le processus de naissance, ils sont moins élastiques et le corps de la mère aura besoin de plus de temps pour ouvrir complètement le col de l'utérus.

Chez une femme primipare, le pharynx interne de l'utérus s'ouvre d'abord, puis le pharynx externe, c'est-à-dire Tout d'abord, le col est lissé et raccourci, puis seulement complètement.

Le début du travail dans multipare

Les signes probables de l'accouchement multipare apparaissent dans la plupart des cas après 38 semaines de grossesse. Ils apparaissent plus rapidement et indiquent le début imminent du travail. Le canal utérin des femmes qui accouchent n’est pas pour la première fois est déjà préparé physiologiquement et anatomiquement à l’activité professionnelle. Les femmes multipares connaissent déjà les sensations qui annoncent l’arrivée imminente de l’accouchement et, en règle générale, les remarquent facilement.

Contrairement à nullipare, lors de l'accouchement, les précurseurs n'apparaissent pas pour la première fois un ou deux jours avant l'accouchement. L’un des traits caractéristiques est le fait que, chez ces femmes enceintes, l’abdomen tombe presque immédiatement avant l’accouchement.

Dans les naissances multipares, le début du travail est plus rapide que chez les primipares. La période de travail et de décharge du liquide amniotique dure 6 à 7 heures, le col de l'utérus s'ouvre assez rapidement. Les ouvertures utérines interne et externe s'ouvrent presque simultanément avec la période de lissage du col, puis s'ensuit le deuxième stade du travail (période de tentatives).

L'apparition de la naissance prématurée

La naissance prématurée est considérée comme une naissance commençant entre 28 et 37 semaines.

La naissance prématurée peut être causée par divers facteurs et, en règle générale, la femme enceinte est informée de cette possibilité et il lui est proposé d'aller à l'hôpital à l'avance pour une surveillance médicale constante.

Cependant, dans certains cas, un travail prématuré peut survenir soudainement. Par conséquent, chaque future mère devrait connaître les signes du début du travail précoce.

Signes et symptômes de la prématurité:

  • sensation constante de lourdeur dans le bas de l'abdomen,
  • prolapsus de l'abdomen avant 35 semaines,
  • constatation fréquente de l'utérus dans le tonus,
  • la présence d'écoulement sanglant du canal de naissance,
  • forte pression sur le périnée et l'os pelvien,
  • douleurs de crampes.

Souvent, une naissance prématurée peut commencer beaucoup plus rapidement que la normale. Cette situation nécessite une hospitalisation immédiate de la femme enceinte, car la divulgation précoce du col de l'utérus peut provoquer un déclenchement rapide du travail et le développement de diverses complications dangereuses pour la future mère et son enfant.

Comment accélérer le début du travail?

Dans certains cas, lorsque la grossesse est reportée à 41-42 semaines, il devient nécessaire de recourir à des méthodes qui accélèrent le processus d'accouchement. Malgré leur publicité généralisée dans les médias, ils ne peuvent être utilisés que sur la recommandation d'un médecin, car leur utilisation illettrée peut avoir des conséquences graves et dangereuses pour la santé du bébé ou de la mère.

Il existe plusieurs méthodes pour stimuler le travail.

Manières folkloriques

Le sexe
De nombreux médecins et femmes remarquent que le fait d'avoir des relations sexuelles sans protection peut provoquer le début du travail. Cela s'explique par le fait que le sperme contient des prostaglandines (substances biologiquement actives) pouvant provoquer des contractions utérines. Les mouvements actifs, les caresses du mamelon et l'orgasme peuvent également provoquer le début du travail.

Augmentation de l'activité motrice
Une longue marche, un nettoyage à domicile, une série d'exercices avec des inclinaisons, des squats et des mouvements de rotation du bassin - toutes ces charges motrices peuvent provoquer l'apparition de contractions utérines et le début du travail.

Stimulation du mamelon
Le massage des mamelons et de la poitrine peut provoquer la libération de l'ocytocine, une hormone dans le sang, ce qui stimule le travail. Il faut se rappeler que les mouvements pendant le massage doivent être soignés et non traumatisants.

Intensification de l'intestin avec des lavement ou des régimes nettoyants
La motilité intestinale active (activité motrice), qui est provoquée par un lavement nettoyant ou par la consommation de légumes ou de fruits frais, peut provoquer des contractions utérines et l’apparition de contractions. Un régime alimentaire spécial pour stimuler le début du travail peut inclure des salades de betteraves crues, de persil, de légumes crus et des huiles végétales crues. Certains experts recommandent d'utiliser l'huile de ricin comme laxatif.

Aromathérapie
L'inhalation de certaines huiles aromatiques peut provoquer des contractions. En l'absence de réaction allergique, l'huile de rose ou de jasmin peut être versée dans la lampe à parfum pour accélérer le début du travail.

Теплые ванны
Принятие теплой ванны (при температуре воды 40-42 o ) может стать причиной сокращения матки и начала родовой деятельности.

Медицинские способы

Pour stimuler le travail lors de contractions faibles et s’il existe des indications, les gynécologues-obstétriciens effectuent:

  • Amniotomie - ponction de la vessie fœtale (réalisée à l'aide d'instruments chirurgicaux spéciaux, un liquide amniotique est versé et une diminution de leur volume provoque l'apparition de contractions).
  • L'introduction de médicaments à base Prostaglandines ou ocytocine provoquant l'apparition de contractions ou les augmentant (les médicaments peuvent être administrés sous forme de comprimés ou d'injections).

Ces méthodes ne peuvent être utilisées que dans un hôpital, après exclusion de toutes les contre-indications à leur utilisation.

L'acupuncture (acupuncture) peut constituer un moyen médical d'accélérer l'apparition du travail. La stimulation de l'apparition des contractions est obtenue par l'introduction d'une aiguille spéciale dans un point bioactif spécifique qui active les contractions utérines. En cas d'urgence, cette technique n'est pratiquement pas utilisée.